Friedrich Nietzsche

L'État , c'est ainsi que s'appelle le plus froid des monstres froids et il ment froidement, et le mensonge que voici sort de sa bouche : « Moi, l'État, je suis le peuple. »

Maxime Gorki

Le mensonge est la religion des esclaves et des patrons

lundi 31 décembre 2007

samedi 29 décembre 2007

Enfonçage de clou

mardi 25 décembre 2007

James Brown, 1933-2006




Viens ici soeurette Papa est dans la danse
Il aime pas trop ce qui se trame ces jours-ci
Il n'emmerde personne
Il a un tout nouveau style


En Juin 1965, James Brown invente le funk. Il avait eu l'idée de casser la forme en boucle du Rhythm n'Blues, en insistant sur le même accord pendant toute la durée de la troisième forme. C'est l'extrapolation à l'extrême de cette même idée qui amènera le minimalisme des grands classiques du Funk que sont Sex Machine (un seul accord hormis l'intro et le pont) ou Payback (un seul accord à compter de l'intro). Ce faisant, il rapproche la musique afro-américaine de l'Afrique et de ses cérémonies La plupart des artistes Soul ou Rn'B détruisirent leurs bandes en entendant cette chanson à la radio, pour recommencer leurs albums à zéro sur ces nouvelles bases.

Il meurt le 25 décembre 2006. Quelques années auparavant, au cours d'une entrevue à la télé états-unienne, chaque fois que la présentatrice vedette lui pose une question sur les désastres de sa vie privée, il répond en chantant un extrait de son répertoire. Comme la dame insiste, James Brown chante et scande des extraits tout au long du reportage. On l'entend distinctement dire : « I'm real » (je suis réel).





lundi 24 décembre 2007

El vino de plátano





« Tant d’imitation ! Pourtant, le salut réside dans la création. Créer sera le mot de passe de cette génération. Le vin sera de plantain ; qu’importe son amertume, ce sera notre vin ! Nous croyons que le gouvernement d’un pays doit s’adapter à sa nature et que les idées absolues doivent s’exprimer en termes relatifs ou risquer d’être détruites par des erreurs formelles. La liberté ne sera viable que sincère et complète. La république qui n’ouvre pas ses bras à tous, qui n’avance pas en incluant tous, cette république mourra. Les tigres, tant de l’intérieur que de l’extérieur, s’infiltrent par toutes les fissures. »

— José Martí, Nuestra América, 1891




jeudi 20 décembre 2007

Mal de tête




« Nous subissons dans le monde entier l'opposition d'une conspiration monolithique et sans pitié, qui étend sa sphère d'influence par des moyens dissimulés — qui préfère l'infiltration à l'invasion, la subversion aux élections, l'intimidation au libre-arbitre, la guérilla nocturne aux armées en plein jour. Il s'agit d'un système ayant consacré d'immenses ressources humaines et matérielles à l'élaboration d'une machine bien huilée, d'une grande efficacité, combinant des opérations militaires, diplomatiques, secrètes, économiques, scientifiques et politiques. Ses préparatifs sont dissimulés, jamais publiés. Ses erreurs sont tues, plutôt qu'en première page. Ses dissidents sont réduits au silence, plutôt que complimentés. Aucune dépense n'est remise en question, aucune rumeur n'est imprimée, aucun secret n'est révélé.

La simple mention du « secret » est répugnante pour une société libre et ouverte. Nous sommes, en tant que peuple, historiquement et intrinsèquement opposés aux sociétés secrètes, aux serments secrets, et aux cérémonies secrètes. Nous avons décidé il y a longtemps que les dangers représentés par la dissimulation abusive et incontrôlée de faits importants sont largement plus graves que ceux évoqués pour la justifier. »

— John F. Kennedy, Président des États-Unis
New York, 27 avril 1961

Ce discours a été prononcé :
• Dix jours après l'invasion ratée de Cuba par la CIA désobéissant à ses ordres (Playa Giron)
• Deux mois avant qu'il n'interdise toute action paramilitaire à la CIA (National Security Action Memoranda 57)
• Quatre mois avant qu'il ne mette à la porte toute la direction de la CIA, dont son directeur, Allen Dulles, et promette de la démanteler entièrement et de répandre ses cendres aux quatre vents
• Un an avant son refus d'un affrontement nucléaire contre Cuba (crise des missiles)
• Deux ans avant son refus catégorique d'une escalade au Viêt Nam
• Deux ans avant son traité avec l'URSS pour limiter les armes nucléaires (Partial Test Ban Treaty -5 août 1963 )
• Deux ans et demi avant son assassinat à Dallas, (le 22 novembre 1963)

Épilogue
Le 29 novembre 1963, son grand ennemi Allen Dulles est nommé à la commission d'enquête sur son assassinat. Les livres d'histoire officielle qualifient ce fait d'« ironique ». Parfois, les historiens officiels, euh…





—————
Sources :

Wikipedia
http://www.granma.cu
http://www.cubasocialista.com/Bayesp1.html
http://www.cubasocialista.com/exileterrorism2.htm
http://mcadams.posc.mu.edu/home.htm
http://brainmind.com/CIAKennedyAssassination.pdf
http://www.metafilter.com/52419/Surveillance-Nation

samedi 15 décembre 2007

Discussion sur Cuba


Une discussion enflammée s'est engagée sur un autre blog. Comme c'est pas la place, j'ai proposé aux autres de poursuivre ici.


Ostide, c'est pas de Cuba que tu parles, c'est de Varadero. Pis c'est pas non plus de Varadero dont tu parles, c'est de ce que ta côlisse de tévé capitaliste t'a dit. Ta petite morale dictée par la NED, tu peux te la foutre à la prostate, amigo ! Réveille-toi, mon cher. Renseigne-toi un peu, ailleurs que chez leurs ennemis, évidemment, c'est à dire ailleurs qu'à la télé.

vendredi 14 décembre 2007

jeudi 13 décembre 2007

Addendum sur la question de F@ce_b00k

Un des avocats principaux du gouvernement états-unien a déclaré la semaine dernière à la cour d'appel de Londres qu'il est désormais permis aux États-Unis de kidnapper des citoyens étrangers, puisque la Cour Suprême États-Unienne l'a confirmé dans un jugement.

Texte complet (en anglais)


—————
Alerte donnée par :
Rwatuny

mardi 11 décembre 2007

11





Le Nombre du Surhomme


Onze est le nombre de l’Homme plus 1, dix étant le nombre de l’Homme (deux fois cinq doigts). Le nombre onze domine, dépasse l’homme, crée un super-homme, engendre la race supérieure.


Langues

En anglais, le nombre s’appelle eleven, qui vient de « to elevate », élever, surpasser. L’Homme qui dans l’arithmétique dépasse ses dix doigts passe au prochain stade d’évolution.

En latin, langue de l’Empire Romain, on dit : undecim. La tradition de l’armée Romaine, qui visait à châtier un régiment qu’on jugeait démotivé en sacrifiant un soldat sur dix, dans le but d’épurer la légion de ses moins bons éléments, se nomme la décimation. Décimé : a perdu un sur 10.

En espagnol le terme est once qui signifie en anglais « une fois ».

Le vieux mot germanique einlif a donné elf (allemand et néerlandais). Elf désigne directement ou rappelle dans presque toutes les langues occidentales un être fabuleux, supérieur à l’homme, à mi-chemin entre la divinité et la mortalité. Lif « ce qui a été laissé » (to leave), « le reste », au sens de « mis en réserve auparavant », c'est-à-dire… le nombre 10, l'Homme.

Finalement, en sanskrit, 11 est synonyme de Bhava (eau), de Ishvara (Seigneur de l’Univers), de Mahâdeva (Le Grand Dieu), et de Shulin (Maître des animaux). Shiva émane de Rudra, Le Rouge, Le Grondeur, Le Violent, ou Le Seigneur des larmes (tous synonymes), qui est lui-même la personnification des onze souffles vitaux nés du front de Brahmà.


Nombres

La suite des nombres U1 commence par 1, 11, 111, 1111. On appelle ces nombres les U1 ou répunits. La notion de U1 peut faire songer à celle d'un Monde Uni sous un Gouvernement Mondial basé sur la croissance géométrique éternelle, comme en rêvent certains personnages bien connus du Mauvais Siècle.
La onzième lettre de l'alphabet est le K.


Superstitions - Mysticisme

Pour les chrétiens, le 11 représente l’état précédant la perfection du 12.
Les apôtres ont été 11 au moment de la crucifixion.
11 apôtres sont devenus des martyrs.
Les onze-mille vierges d'Ursule.

Le 11e signe du Zodiaque est le Verseau, souvent associé à une ère nouvelle qui verrait l’apparition du prochain Christ (serait-ce Sarkozy ?).

Le 11e animal de l'astrologie chinoise est le Chien, depuis toujours associé à la Loi et à l’ordre, par opposition au Loup, resté sauvage.

La 11e carte du Tarot représente La Justice, La Force, La Femme victorieuse du Lion.


Dans l’Histoire

La charade politique de la « gauche » et de la « droite » est née le 11 septembre 1789. L'Assemblée Constituante de France, au cours d’un débat sur le droit de veto à accorder au Roi, se répartit spontanément de part et d'autre du président. À droite les royalistes (conservateurs), à gauche les démocrates (progressistes). Le vrai bon démocrate se pliera toujours au vote qui suspend la démocratie. C'est pour ça qu'il a une belle maison avec un jardinet.

Le mythe mensonger du premier vol de l'aéronautique, a censément lieu le 17 décembre 1903, quand Orville Wright, à bord du Flyer, parvient à voler pendant 11 secondes. En anglais, flyer désigne aussi une affichette, une page de publicité. Le Français Clément Adler avait fait de même le 9 octobre… 1890. Fallait bien que l'avion soit Américain, puisque Dieu l'est ! Puis, qui d'autre que Mononc' Sam pourrait se réclamer du titre de number-1 du vol ?

En 1918, lors des négociations de l’armistice entre les forces de l’Entente (France, R-U, ÉU, Italie et Russie) et celles de l’Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Empire Ottoman), il est décidé en haut lieu que la Première Guerre Mondiale prendra fin à 11h, le 11e jour du 11e mois. Ça faisait beau. Les combats s’étiraient déjà depuis six mois sans raison. Tant pis pour les poilus morts le 10 à sept heures, ou les fillettes violées le 8 à midi. Le symbole en valait la chandelle. Les élites régnantes du Mauvais Siècle ont ce nombre-là à cœur depuis longtemps et beaucoup trop de loisirs pour leur propre bien-être mental.

Le 11 septembre 1973, au Chili, survient un coup d'État mené par la CIA et son guignol, le général Augusto Pinochet. Le président élu Salvador Allende est assassiné. La gauche activiste chilienne est écrabouillée par la police et l'armée qui procède à des tortures massives et à des exécutions sommaires et systématiques. On a recourt aux stades de foot pour emprisonner tout ce monde.


La fââble du 11 septembre

La Freedom Tower, érigée sur les ruines du World Trade Center, sera complétée en 2011.

À la date du 11 septembre, il reste 111 jours jusqu'à la fin de l'année.

New York est le 11e état des États-Unis d’Amérique.

Le premier avion à s'écraser contre le World Trade Center (la tour 1) était le vol 11 d'American Airlines. AA, deux fois la 1re lettre de l'alphabet*. La seconde tour s’est effondrée au milieu de la onzième heure de la journée. Les deux tours côte à côte évoquaient le chiffre 11. À onze heures, elles n'évoquaient plus grand chose. Chaque tour comptait 110 étages.

Les trois tours écrasées étaient la 1, la 2 et la 7. 1+2+7 = 10, le nombre de l’Homme. L’Homme est détruit symboliquement pour pouvoir laisser la place au sur-homme, à la race supérieure, dont le nombre est 11. C'est juste bizarre si la race supérieure ressemble à George W. Bush. Faudra la maquiller un peu, au début.






*Fait troublant : l’apparition subtile des initiales d’Anne Archet. Archet démasquée ! Archet est Dick Cheney ! Pire ! Dick Cheney est Anne Archet !

———————
Sources innombrables, mais mentionnons :

Webster Tarpley : Synthetic Terror
Wikipedia
Mon cul

mercredi 5 décembre 2007

Adios, F@ce_b00k !

Chers amis,


Il y a deux semaines, je me fichais de F@ce_b00k. Puis, je suis venu voir, invité, comme vous, par des tas de potes, et ça a été super chouette de retrouver plein de gens que j’avais perdu de vue. Le côté ludique m’a bien plu aussi, je me suis amusé, et tout. Je ne regrette rien, je ne boude pas, je fais pas la gueule. Mais je fous le camp.

En voici les principales raisons :


Primo

Il ne vous a certainement pas échappé que les pubs qui apparaissent dans F@ce_b00k sont personnalisées. Elle sont sélectionnées en fonction de l'analyse que fait F@ce_b00k de ce que sont vos intérêts. C’est en partie ce qui fait vivre cette entreprise. Elle offre aux multinationales un accès pointu à des clients dont elle sait presque tout, de l’apparence physique aux voyages, en passant par les préférences politiques, les liens familiaux et les lectures préférées.

Que F@ce_b00k amasse des renseignements sur moi (et sur vous) et les transmette à ses partenaires d’affaire, euh, je veux bien. Ça, tout le monde le sait. Qu’en plus, ils procèdent à une collecte et enregistrent tout contenu ayant un lien avec moi dans leur réseau, disons que c’est limite.

Mais… Ce n’est rien ! En m’inscrivant, j’ai consenti (vous aussi !) à ce que le moteur spécial (et très efficace) de F@ce_b00k aille fureter sur les serveurs du monde entier (pas seulement ceux de F@ce_b00k) pour copier tout fichier qui s’y trouve me concernant (articles, critiques, œuvres, photos, vidéos, etc.). Ces fichiers sont ensuite systématiquement enregistrés dans la base de données de F@ce_b00k, qui prétend jouir d’un droit contractuel de les modifier, combiner, scinder, remodeler, distribuer, vendre, revendre, louer, ou publier, pour l’éternité, sans me devoir un traître sou. Euh… Comme on dit en Ukraine : « FUCK ?! »


Secundo

F@ce_b00k, c’est tacite et implicite, entretient des liens avec les principales agences de r∑nseignement des É.U. Il est spécifié dans la notice légale (inaccessible avant l’inscription) que F@ce_b00k fournira tout r∑nseignement exigé par les forces de l’ordre. Je vous rappelle, chers amis, ou je l’apprends à ceux qui l’ignorent, que le gouvernement des États-Unis a suspendu l’an dernier l’habeas corpus. La présomption d’innocence. Il est désormais suffisant pour les forces de l’ordre d’invoquer un « soupçon de risque d’a©tivité te¶¶0r1ste » pour pouvoir ouvrir des enquêtes, mettre les citoyens de n’importe quel pays sous écoute et procéder à des arrestations. Les exemples d’abus sont innombrables. Une blague au gym, une montée de lait au supermarché, une déclaration malencontreuse à son dentiste, suffisent dorénavant à vous faire emprisonner de manière préventive pour une durée indéterminée.

J’ai réfléchi à ça, j’ai pogné la chair de poule, et je me suis exclamé, comme on le fait à Madagascar : « Tabarnak ! »


Tertio

Je vous aime. Je vous aime à divers degrés, mais je vous aime tous et toutes. F@ce_b00k analyse, enregistre et recoupe les informations de sa base de données concernant les contacts que chacun d’entre nous entretient avec les autres membres du réseau. Si l’un d’entre nous devait un jour faire l’objet de soupçons (notre ami Bob, saoul, pour rire, aurait griffonné sur le « wall » de quelqu’un « v1ve Benn L @ d e n !) » et subir une enquête, c’est tout le réseau qui serait placé sous observation.

Il appert que, et certains d’entre vous le savent déjà, j’ai entrepris la rédaction d’un livre plutôt choquant au plan social et politique. Les textes des chapitres du Mauvais Siècle sont rendus publics et exposés au fur et à mesure de leur rédaction sur mon site Le Crachoir. Il est impossible pour moi de prévoir sur quelles informations je vais tomber au cours de mes recherches, mais on dirait bien que je m’apprête à froisser de nombreux roitelets de l’ordre établi. Je vais écrire et publier mes travaux, soyez-en assurés et le détecteur de mots-clés des services de r∑nseignement va clignoter fort. Mais je ne veux pas vous mettre en péril et attirer sur vous l’œil froid de l’ogre que j’entends justement combattre.

Assurément, la notice légale de F@ce_b00k est un gros tas de marde qui ne tiendrait pas un seul instant devant une cour de justice impartiale… Encore faudra-t-il la trouver ! Mais pour beaucoup de créateurs de contenu, d’act1v1stes p0l1t1ques, de d1ss1dents et de marg1n@ux, il sera trop tard.

Amies, potes, collègues… Rien n’empêche que nous gardions contact par simple courriel, ou par le truchement de mes nombreux sites web. L’environnement y sera toujours moins policé, l’air plus pur, les règles plus souples et la conversation plus fluide.


Amour, câlins, m0l0t0vs,

&.
courriel
ericmccomber [point] com

lundi 3 décembre 2007

Encore du joli tartan céleste

Est-ce que quelqu'un peut me dire ce que c'est que ça ?
Cet avion a fait dix fois la traversée de la ville de Cognac ce midi. Il poursuit son manège à l'instant même.
J'en ai pris une bonne, une vraie bonne, et c'est pas un chasseur du tout. Ça a l'air d'un jet commercial, d'un avion de ligne ! Qu'est-ce qu'y fout ?

Un pilote des forces canadiennes, rencontré dans une de mes innombrables ex-belles familles (!) m'a déja expliqué que ces traînées étaient laissées par les chasseurs bombardiers qui larguaient leur carburant avant d'atterrir, pour des questions de sécurité. Je serais bouleversé d'apprendre que la pratique s'étend aux lignes commerciales, qui nous imposent depuis peu un supplément - carburant.

Je suis juste un peu curieux.